• Lucie

T’es une maman spirituelle toi ?

Vaste sujet que celui de la maternité, vaste aussi celui de la spiritualité ! Ici je vais plutôt parler de mon expérience de maman et de ma façon de vivre mon ouverture spirituelle. Et de comment je lie les deux, ou pas justement !

Il ne faut donc pas s’attendre à lire de grandes phrases comme « j’adore méditer entre deux biberons » ou « j’aime siroter mon jus de fenouil après mon yoga maman-bébé » ! Je suis bien loin de tout ça !




Pourtant je suis énergéticienne, j’enseigne la méditation et j’accompagne les gens pour qu’ils se sentent bien dans toutes les sphères de leur vie... je connais un paquet de choses en spiritualité et je le partage, c’est ça mon travail adoré ! Mais... parce qu’évidement il y a un mais... je suis aussi maman d’un p’tit gars de 6 ans et d’un autre de 3 mois ! Et même belle mère (mon dieu ce mot est affreux!) d’un autre p’tit gars de 6 ans aussi. Il y a donc la plupart du temps 3 enfants sous mon toit. Autant être claire, je n’ai pas médité depuis des semaines, j’ai zéro temps pour moi, je fais des crises de larmes de fatigue, j’ai des envies de McDo et de gros moments de frustration... Il fait pas bon être trop maniaque avec trois enfants dont un bébé... ou plutôt « j’apprends à lâcher prise sur le bordel ambiant » (ça fait plus spirituel 😅).


Je suis donc quelqu’un qui a tous les outils pour rester zen, être dans la maîtrise de soi et de ses émotions mais qui n’en utilise aucun actuellement !! Est ce que c’est grave ? Non ! Je vais y revenir, je suis dans une parenthèse « maternité intensive » donc je ne peux pas tout faire même si j’aimerais bien.



Pour moi être quelqu’un de spirituel ce n’est pas être irréprochable à tout moment mais justement accepter de ne pas l’être. C’est là toute la nuance et la difficulté.

Il y a des jours où je déborde d’amour pour mes proches 🖤 et il y a les autres jours... Ceux où je dit 15 fois aux grands de me ficher la paix parce qu’ils me cassent les oreilles par exemple ... difficile d’être dans le débordement d’amour quand ils piaillent autour de moi alors que j’ai dormi 3h... le truc étant de ne pas culpabiliser et de prendre du recul, mes enfants sont loin d’être malheureux et je m’autorise une crise de nerfs de temps en temps, ce n’est pas constructif mais ça fait du bien !


Ça aide aussi de se souvenir des moments où on a géré, comme la veille ou j’ai pu avoir les bons mots pour rassurer mon fils tout inquiet à propos d’un grand problème existentiel...


À d’autres moment je pleure de fatigue la nuit en berçant mon bébé, qui pleure de fatigue lui aussi, donc on pleure ensemble tout en se câlinant... c’est le bordel niveau émotion à ce moment là et je peux me sentir à bout. Mais le lendemain matin j’adore le sortir du lit quand il se réveille parce qu’il est quand même trop mignon le petit trésor de sa maman avec ses grands sourires et tout ça.


Bref, je suis une super maman qui des fois pète un plomb (intérieurement le plus souvent, ce qui est très mal spirituellement parlant !) mais une super maman quand même et j’en suis très fière, on devrait toutes l’être d’ailleurs, c’est hyper mérité !


Méditer m’aiderait-il à gérer mon yoyo émotionnel ? OUI ! Ais-je le temps ? NON ! Manger sainement m’aiderait-il pour la fatigue et l’allaitement ? OUI ! Est ce que je continue pour autant à m’empiffrer de bonbons et de chocolat ? OUI !!

  • Être une maman spirituelle c’est apprendre à se connaître dans cette expérience de haute voltige qu’est la maternité et apprendre à s’aimer entièrement, c’est à dire avec toutes nos facettes nettement moins glorieuses.


  • Être une maman spirituelle ce n’est pas méditer chaque jour, manger vegan, être dans l’éducation positive et allaiter pendant deux ans... c’est plutôt remercier la vie d’avoir la chance d’être maman, de découvrir qu’on a autant d’amour à donner et à recevoir, c’est profiter des moments avec nos chers petits (quand ils ne nous cassent pas les oreilles !) et c’est être fière des moments où on a carrément su gérer niveau éducation ou gestion de crise.

  • Etre une maman spirituelle c’est faire attention à ne pas croire notre mental qui nous culpabilise parce que bébé ne prend pas son bain tous les jours ou que les grands ont regardé trop de dessins animés...

Être une maman spirituelle c’est se lâcher la grappe !


Et oui c’est vrai que si on arrivait tout de même à se poser 20minutes pour méditer ça aiderait !

Je vous envoie plein d’amour, celui des jours où ça déborde

Lucie ✨✨



67 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout